Logo

Bienvenue sur le site officiel

Pour poursuivre votre visite, vous devez avoir l'âge légal autorisé pour acheter ou consommer de l'alcool. S'il n'existe pas de législation à cet égard dans votre pays, vous devez être âgé de 18 ans au moins.

Entrer

Pour un confort optimal de navigation nous vous invitons à basculer votre appareil en mode portrait.

Champagne Monopole Heidsieck & C°

Les heures
gourmandes

Le XVIIIe siècle laisse place à l’innovation (parmi ces nouveautés, l’apparition du champagne) et à l’ingéniosité, et marque un tournant dans l’histoire de la gastronomie française avec l’apparition du premier restaurant et la Révolution française qui abolira certains privilèges.

Les grands chefs des maisons aristocratiques, privés de leur emploi après la fuite à l’étranger de leurs maîtres, ouvrent leurs restaurants. C’est ainsi que, sous l’influence de la Révolution française, la grande cuisine est descendue dans la rue.

1782

Antoine Beauvilliers, cuisinier du Prince de Condé et officier de bouche du Comte de Provence,...

...ouvre, dans un cadre raffiné, la Grande Taverne de Londres, au 26, rue Richelieu à Paris.

1784

Naissance d’Antoine-Marie Carême à Paris, le roi des cuisiniers, le premier « chef ».

1788

Florens-Louis Heidsieck présente son champagne à la reine Marie-Antoinette.

Les nombreux « repas de société », auxquels sont conviés une quarantaine de personnages remarquables par leur condition ou leur mérite, organisés à cette époque sont servis à la française ou à la russe selon le nombre de convives.

1800

Le XIXe siècle sera le grand siècle de la gastronomie et celui du bel esprit et du bel appétit...

de Balzac à Dumas, les écrivains aiment la table et lui rendent souvent hommage.
Ce sera le siècle de la création du restaurant. À la fin du siècle, on en comptera plus de sept cents à Paris. Le champagne n’en est pas exclu, loin de là. À chaque menu, une coupe de champagne, le plus souvent pour le dessert ; à la fin du repas, le plaisir de la bulle.

1803

Naissance de « l’Empereur des cuisiniers », Georges-Auguste Escoffier, à Villeneuve-Loubet.

Il va moderniser la grande cuisine créée par Antonin Carême et invente le concept de brigade que nous connaissons actuellement.

1832

Les États-Unis et le Canada sont le troisième importateur de vins mousseux de champagne...

...avec quatre cent mille bouteilles. Pour celui-ci fut créé le goût américain.

1852

Napoléon III devient l’Empereur des Français.

1853

Napoléon III épouse Eugénie de Montijo, à qui Heidsieck & C° Monopole a rendu hommage en créant la Cuvée Impératrice.

1865

Original et élégant, Offenbach ne fréquente que les meilleurs restaurants du boulevard des Italiens...

...Peters ou le café Bignon, la Maison Dorée ou le Café Riche, où sont servis les champagnes Heidsieck & C° Monopole.

1869

Alexandre Dumas s’attelle à la rédaction de son Grand Dictionnaire de cuisine.

L’exotisme entre alors dans les esprits avec l’omelette d’œufs d’autruche du Bey de Tunis. Quant à ses recettes de pieds d’éléphant au porto et aux piments, les filets de kangourou aux raisins de Corinthe, les pattes d’ours panées à la gelée de groseilles, elles sont devenues mémorables.

1893

L’hommage éternel d’Auguste Escoffier, alors chef du Savoy à Londres, au talent de la cantatrice australienne Nellie Melba.

À la fois simple et très sophistiquée, la pêche Melba accompagnée d’un Dry Monopole, est le point d’orgue des menus de l’époque.

1895

Antonin Carême, « Prince des cuisiniers, cuisinier des Princes », commence sa vie professionnelle chez Bailly...

...rue Vivienne, l’un des meilleurs pâtissiers de Paris, qui reconnaît très tôt son talent et le laisse créer ses fameuses pièces montées. Entré au service de Talleyrand quelques années plus tard, il imagine pour lui le « boudoir », biscuit sec à tremper dans le champagne.

1900

Le premier guide Michelin est publié. Le XXe siècle s’ouvre sur la création des plus mythiques restaurants parisiens...

...Maxim’s et le déjà célèbre Lucas Carton, place de la Madeleine à Paris. C’est le gendre de M. Carton, M. Lucas qui confiera la décoration intérieure du restaurant au jeune et talentueux Majorelle, figure de proue de l’Art Nouveau. Ce siècle sera celui de la conquête du monde pour les champagnes Heidsieck & C° Monopole.

1903

Publication du Guide culinaire, où Escoffier et d’autres grands chefs établissent les bases de la nouvelle cuisine française.

1912

Escoffier publie son Livre des menus, où il simplifie le menu moderne et la structure des repas.

Il adopte le service dit « service à la russe », dans lequel le repas est divisé en plusieurs plats, chacun servi séparément dans son assiette.

1920

Les champagnes Heidsieck & C° Monopole participent aux plus grandes fêtes à travers le monde.

On les retrouve en Europe, en Amérique latine, aux États-Unis et en Asie.

1923

Les étoiles de « bonnes tables » font leur apparition dans le Guide Michelin.

1937

Millésime de très grande qualité, réquisitionné par l’armée allemande dont une bouteille fut acheminée...

...de Stalingrad par un officier de l’armée britannique et retrouvée intacte dans sa cave en 2013.

1960

Les réceptions officielles au Palais de l’Élysée se font avec le champagne Heidsieck & C° Monopole.

2000

La bourse Heidsieck & C° Monopole a été fondée pour répondre à l’envie de jeunes chefs...

...de créer leur propre restaurant. Elle a été attribuée à Pascal Barbot et Christophe Rohat, du restaurant L’Astrance à Paris.

2009

Les cent ans du Guide Michelin fêtés chez Lucas Carton, place de la Madeleine...

... seul restaurant toujours étoilé depuis sa création.

2010

L’Unesco a étendu sa protection au repas gastronomique à la française.

L'abus d'alcool est dangereux pour la santé, à consommer avec modération.